Recherche

Brain Activator

Au début des années 50, le professeur Alfred Tomatis construisit un appareil destiné à apporter un soutien thérapeutique à ses recherches dans le domaine de l'audition et de la phonétique. Son invention reçut une médaille d'or à l'Exposition Universelle de Bruxelles de 1958. Lors d'une interview avec un journaliste, Tomatis suggéra d'appeler son appareil «L'Oreille Electronique». L'inventeur interdit immédiatement la reproduction de son appareil, de sorte que les thérapeutes formés par lui devaient lui acheter l'équipement. Jusqu'en 2000, l'Institut Atlantis n'utilisait que les appareils originaux fournis par Tomatis.

 

Jozef Vervoort, également formé par Tomatis, avait de nombreuses idées pour étendre les fonctions de l'Oreille Electronique, en particulier dans le domaine de l'amélioration vocale. Il testa ses idées sur le matériel disponible, mais ne constata aucun progrès réel. Il sollicita alors l'assistance technique de deux collaborateurs de l'Université de Limbourg. Malheureusement, quelques années après le début du projet, ils se mirent à exiger d'énormes sommes d'argent pour le développement et une garantie d'achat d'un grand nombre d'appareils. Vervoort décida d'annuler le projet.

 

 

Un heureux hasard lui fait rencontrer un professeur enseignant à l'Université technique de Dortmund, dans la région de la Ruhr, au nord de l'Allemagne. Avec l'aide d'un de ses étudiants de dernière année et d'une entreprise à Witten, le Brain Activator est mis au point au début des années 2000. Toutes les idées de Jozef Vervoort pour le nouvel appareil ont été préalablement discutées avec Alfred Tomatis. Le fondateur de la thérapie accepte, par exemple, d'abandonner la limite fixe de 1 000 Hz, afin de pouvoir stimuler d'autres zones cérébrales, et d'utiliser le format 24bit.

 

 

 

Bon nombre des idées d'amélioration de Jozef Vervoort et de son équipe sont nées en grande partie du travail quotidien de thérapie. La polyvalence de l'appareil est rapidement démontrée lorsqu'en 1996 un bègue venu au centre de Saint-Trond est traité avec succès. Grâce à l'application d'un délai de 687 millisecondes, à savoir le temps de latence entre le mot entendu et le mot prononcé, son bégaiement cessa complètement."

 

Mozart Brain-Lab est à la pointe de l'ingénierie et de l'innovation de ce type d'appareil. L'oreille électronique originale de Tomatis date de 1972. En comparaison, le prototype du Brain Activator est une version très avancée. Grace aux dernières améliorations, les nouveaux appareils sont parfaitement adaptés à la thérapie moderne.

 

La musique de Mozart, le chant grégorien et la voix de la mère, joués au casque pendant la thérapie, sont modifiés par un système d'amplification et de filtre à commande électronique. Les effets neurologiques de la stimulation se manifestent par une amélioration de la perception auditive et une réorganisation du processus auditifs.

 

Jozef Vervoort a d'autres idées en tête pour le futur Brain Activator : « Je veux réaliser encore plus avec la thérapie et par-dessus tout l'amener à un niveau encore plus élevé. »

Mozart Brain Activator

 

Le MBA, puissant successeur de l'oreille électronique du professeur Tomatis, permet de travailler très précisément sur les zones problématiques révélées par le test d'écoute psychologique ou le Brain Mapping.

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram

ADRESSE

Stationsstraat 36
3800 ST TROND
BELGIQUE

+32 (0) 11 70 55 80

Réservez votre thérapie ici

Ontdek ook ons moederbedrijf www.atlantis-vzw.com